Site d'introduction à l'Ecole Malikite en langue française :)

Le Coran – 1er fondement

al-Quran – 1er fondement

  • Définition linguistique du Qur-an :

Dans la langue arabe, le Qur-an vient du mot Qira-a qui veut dire « récitation, lecture », d’où la parole divine :

« Son rassemblement (dans ton cœur et sa fixation dans ta mémoire) Nous incombent, ainsi que la façon de le réciter * Quand donc Nous le récitons, suis sa récitation.

(Inna ‘alayna Jam’ahu wa qur-anah * Fa idhâ Qara-tah fâ tabi’ qur-anahu) » Sourate al-Qiyama verset 17/18

Ibn Mandour a dit : « Le sens de Qur-an a le sens de réunion, il a été nommé ainsi car il réuni les sourates… » Lisan al-‘Arab volume 1 p128

Le Quran est la 1ère source du droit en islam, c’est la révélation divine. C’est la source des sources.

  • Définition terminologique du Qur-an :

Le glorieux Qur-ân est la parole d’Allâh Exalté soit-Il, révélé au Messager d’Allâh Salla Allâh ‘alayhi wa Salam en langue arabe, le miracle, une adoration par sa récitation (en prière ou par sa lecture simple), parvenu par voie notoire.

  • Sa place dans l’Islam et la législation

Elle est la source primaire et première. Le Qurân est la source primaire de la Loi sacrée, elle est la source des sources, elle ne peut être devancée par une autre source.

  • Son degré d’authenticité est notoire (at-Tawatur) :

Allâh a dit : « En vérité c’est Nous qui avons fait descendre le Coran, et c’est Nous qui en sommes gardiens. » Sourate al-Hijr verset 9

Tout le Quran est rapporté par voie notoire (Tawatur) qui est le degré d’authenticité le plus élevé. Un nombre de rapporteurs probes tellement élevé de générations en générations, qu’ils n’ont pu se réunir sur un mensonge.

  • Les versets relatifs au droit (Ayât ul-Ahkâm)

Le Quran recense plus de 6200 versets au total, les versets relatif au droit sont au nombre de 800 si l’on considère l’avis le plus important.

Ils sont appelés Ayat ul-Ahkam, ces versets sont indispensables à connaître pour les Oussouliyounes (les savants des fondements du droit) ainsi que ceux émettent la Fatwa (qui sont aussi des Ousouliyounes par définition).

  • Les conditions nécessaires à sa compréhension :

Il est nécessaire de connaitre la langue arabe et ses sciences pour comprendre le Qur-an, car c’est la langue de la révélation, il est visé par la langue arabe celle des tribus qui vivaient au temps du Messager d’Allâh ‘alayhi Salat wa Salam.

C’est ainsi que le sens des versets du Qur-an traduit, n’est pas considéré comme Qur-an, mais qu’une interprétation qui n’est pas à l’abri d’erreurs de la compréhension de l’interprète.

Pour déduire les jugements juridiques à la lumière des sciences coraniques, il est nécessaire de connaître ces sciences : les circonstances de la révélation (Asbab an-Nuzul), l’abrogeant et l’abrogé (Nasikh wa al-Mansoukh), l’exégèse (Tafsir), les règles de la récitation (Tajwid), les différentes lectures (al-Qira-ate)…

 

Ecole Malekite

Leave a Reply