Site d'introduction à l'Ecole Malikite en langue française :)

Les degrés de science dans un Madhab

Les degrés de science dans un Madhab

La Mecque avantLes degrés de science :

-Du niveau le plus élevé, vers celui du commun des gens-

  • 1. Mujtahid al-Mutlaq al-Mustaqil – Le Mujtahid Absolu et Indépendant :

C’est celui qui a une indépendance à faire l’ijtihâd dans les fondements, les branches, en extrayant les jugements à partir des preuves, en ayant la faculté d’authentifier et d’affaiblir les narrations, tout en pouvant donner la prépondérance, ainsi que légitimer ou bien délégitimer les rapporteurs etc…

Il établit les bases générales de l’ijtihâd, rend plus pratique les règles juridiques, et aiguille vers les preuves, il ne s’affilie à aucun -Mujtahid- et n’imite aveuglément personne.

Ceci est le degré des érudits Mujtahidines des 1er siècle qui sont pris pour modèles tel que :

  • Abi Hanifa
  • Mâlik
  • Shafi‘i
  • Ahmad
  • ath-Thawrî
  • al-Awzâ‘i et d’autres qui ont atteint l’Ijtihâd absolu, qu’Allâh les agrée.

L’Imam as-Suyuti a dit à ce sujet :

« C’est celui qui est devenu indépendant par l’établissement de ses propres bases, en bâtissant sur elles sa jurisprudence, l’extrayant des bases déterminées de son école ».

***

 Shaykh Wahba az-Zuhayli dans son livre « Fiqh al-Islami wa Adilatuhu » qu’Allâh lui fasse miséricorde a dit :

« C’est celui qui est devenu indépendant, ayant la capacité d’établir ses propres règles juridiques, par lesquelles se bâtira la jurisprudence, tel les Imâms des 4 écoles… »

logo


 2. Le Mujtahid Mutlaq ghayr al-Mustaqil – Le Mujtahid absolu non Indépendant :

L’Imam Wahba az-Zuhayli a dit :

« C’est celui qui maîtrise les conditions du Mujtahid Indépendant, cependant il n’a pas établi ses propres bases juridiques, il a plutôt emprunté la méthode d’un Imâm de l’Ijtihâd (tel qu’Abu Hanifa, Malik, Shafi’i…), il avait atteint le niveau de l’Ijtihâd absolu tout en étant affilié à une école, mais non indépendant (sans qu’il fonde sa propre école), tel que les disciples des Imâms qui ont été évoqués précédemment comme :

  • Abi Yussuf et Muhammad, Zufar pour les Hanafites
  • Ibn al-Qâssim et Ash-hab et Assad ibn al-Furât pour les Mâlikites
  • al-Buwaytî et al-Muzanî pour les Shafi‘ites
  • Abu Bakr al-Athram, Abi Bakr al-Marwadhî pour les Hanbalites… 

Ils ont la capacité d’extraire les jugements à partir des preuves par la méthodologie des règles juridiques qu’ont bâti leurs maîtres dans les jugements, même s’ils divergent avec lui sur des questions secondaires, cependant ils suivent leurs méthodologies dans les fondements juridiques, et ce sont là deux niveaux -scientifique- (l’Ijtihad Mutlaq et l’Ijtihâd Mustaqil) que l’on a perdu depuis longtemps. »

logo


 3. al-Mujtahid al-Muqayyid –  le Mujtahid relatif :

L’Imam Wahba az-Zuhayli dit :

« C’est le Mujtahid sur les questions sur lesquelles il n’y a pas de textes d’après les savants de l’école ou bien les Mujtahidines ayant la capacité de l’extraction juridique, tel que :

  • Pour les Hanafites : al-Khassâf, at-Tahâwî, al-Karkhî, al-Halwanî, as-Sarakhssî, al-Bazdawi, al-Qâdî Khân
  • Pour les Malikites : al-Abharî, Ibn Abi Zayd al-Qayrawanî
  • Pour les Shafi’ites : Abi Ishâq ash-Shirâzî, al-Marawdhî, Muhammad ibn Jarîr, Abi Nassr, ibn Khuzayma
  • Pour les Hanbalites : al-Qâdî Abu Ya’la, al-Qâdî Abi ‘Ali ibn Abi Mussa.

Ceux là sont appelé « Aç-hâb al-woujouh  » car ils extraient ce sur quoi leur Imâm ne s’est pas prononcé, c’est pour cela qu’on les appelle une -autre- voie dans l’école, ou bien un avis de l’école, il est affilié à ceux qui s’y sont affilié, non à l’Imâm fondateur de l’école, et ceci est courant dans l’école Shafi’ite et Hanbalite. »

logo


 4. Mujtahid at-Tarjih – Le Mujtahid déterminant la prépondérance -des avis-

L’Imam Wahba az-Zuhayli a dit :

« C’est celui qui peut accorder la prépondérance à la parole d’un Imâm de l’école sur la parole d’un autre, ou bien définir quel est le plus prépondérant entre un avis de l’Imâm ou bien celui de ses élèves ou autre parmi les Imâms.

Son domaine est d’attribuer la prédominance à des transmissions (ou versions) sur d’autres, tel que :

  • Chez les Hanafites : L’Imâm al-Qaduri, al-Marghiyânî l’auteur d’al-Hidaya
  • Chez les Mâlikites : Le savantissime al-Khalil ,
  • Chez les Shâfi’ites : L’Imam ar-Rafi’i et an-Nawawî
  • Chez les Hanbalites : Le Qâdî ‘Alâ ud-Dîn al-Mardâwî … »

 

logo


 

  • 5. Mujtahid al-Fityâ – Le Mujtahid dans la Fatwa

Le Shaykh Wahba az-Zuhayli a dit : « C’est celui qui s’attelle à la maîtrise de l’école, l’applique, l’élucide en ce qui concerne les éclaircissements et les problématiques, il établi la balance entre ce qui est le plus fort, le fort et le faible, le prépondérant et son contraire, cependant il a une faiblesse en ce qui concerne le rapport des arguments et leur évaluation, tel les auteurs des précis « al-Moutoun » en ce qui concerne les contemporains, tel que l’auteur d’al-Kanz, l’auteur d’ad-Dar al-Mukhtâr, l’auteur d’al-Wiqâya, l’auteur de Majmu’ al-Anhar pour les Hanafite, ar-Ramlî et Ibn Hajar pour les Shafi’ites. »

logo


 

  • 6. al-Muqalidounes – Les simples suiveurs

Le Shaykh Wahba az-Zuhayli a dit :

« C’est ceux qui sont incapable d’évaluer ce qui a été évoqué en ce qui concerne les versions fortes en face des autres, ils ne distinguent pas deux contraires -dans le domaine juridique-. (la yufariqoune bayna al-Ghath wa as-Smîne le sans saveur du gras.) »

***

D’autres textes suivront pour simplifier, développer et rendre plus clair quelque terme in sha Allâh

Ecole Malekite