Site d'introduction à l'Ecole Malikite en langue française :)

Entre l’Imam Mâlik et le Messager d’Allâh

Entre l’Imam Mâlik et le Messager d’Allâh

Qubba ul-Khadra

  • L’Imam Mâlik dans les allées de Médine :

L’Imam Mâlik disait :

« J’éprouve certes de la honte envers Allâh, d’enfourcher une monture à Médine là où repose le corps du Messager d’Allâh Salla Allâh ‘alayhi wa Salam »

Madina

  • Sa révérence envers le Hadith :

Malik disait :

« J’aime considérer avec une grande importance le Hadith du Prophète Salla Allâh ‘alayhi wa Salam ».

Lorsqu’il évoquait le Prophète Salla Allâh ‘alayhi wa Salam, la couleur de son visage changeait, et il se mettait à trembler jusqu’à que cela devenait éprouvant pour ceux qui étaient présents.

On l’a interrogé un jour : « Est-ce que tu as entendu de ‘Amru ibn Dinâr ? »

Il a répondu : « J’ai vu des gens debout qui écrivaient -le Hadith-, quand à moi il m’était réprouvable d’écrire le Hadith du Prophète Salla Allâh ‘alayhi wa Salam alors que je suis debout »

Un jour Abu Zinad tenait un cercle de Hadith, l’Imam Mâlik est passé sans assister à ce cercle, lorsqu’Abu Zinad l’a revu il lui a demandé pourquoi il n’y avait pas assisté, Mâlik lui a répondu : « Il y avait très peu d’espace, et je n’ai pas voulu recevoir le Hadith du Messager d’Allâh Salla Allâh ‘alayhi wa Salam en étant debout ».

Ibn Mahdi rapporte :

« Je marchais un jour en compagnie de Mâlik… Je l’ai interrogé au sujet d’un hadith, il était stupéfait et m’a dit : « Tu étais à mes yeux plus considérable que ça, tu m’interroges au sujet du Hadith du Prophète Salla Allâh ‘alayhi wa Salam alors que nous marchons ? »

Mutarif rapporte : « Lorsque des gens venaient à Malik, sa servante sortait et leur demandait : « Le Shaykh vous demande, vous venez pour des questions ou le Hadith ? » si c’était pour les questions il sortait et leur répondait, par contre si c’était pour le Hadith, il leur disait : « Asseyez-vous » il rentrait chez lui, dans la salle de bain et accomplissait les grandes ablutions, puis se parfumait, mettait des nouveaux habits, ainsi que son turban, il mettais sur sa tête un châles, et démêlais sa barbe, mettait de l’encens et ce jusqu’à qu’il termine le Hadith, il s’asseyait sur une chaire qu’il ne gardait que pour l’occasion de la transmission du Hadith ».

Lors d’une séance de Hadith, un scorpion l’a piqué à plusieurs reprises, il patientait alors que sa peau changeait de couleur jusqu’à qu’il termine la séance du Hadith. Lorsque les gens sont partis, Ibn al-Mubarak lui a dit :

« J’étais surpris par toi aujourd’hui à cause de ce que je viens de voir »

Mâlik lui a répondu : « J’ai n’ai certes patienté, que par la majesté du Hadith du Messager d’Allâh Salla Allâh ‘alayhi wa Salam ».

inside masjid nabawi

  • Dans la Mosquée du Prophète ‘alayhi as-Salat wa as-Salam

Al-Farawiyyu a dit :

« Lorsqu’il y avait beaucoup de monde qui venait voir Mâlik, on lui a dit : « Si tu nommais un homme qui fera office d’haut parleur pour faire entendre les gens »

Il a répondu :

Allâh à Lui la puissance et la Majesté a dit :

« Ô vous qui avez cru! N’élevez pas vos voix au-dessus de la voix du Prophète, et ne haussez pas le ton en lui parlant, comme vous le haussez les uns avec les autres, sinon vos œuvres deviendraient vaines sans que vous vous en rendiez compte. »,

et cette sacralité et valable de son vivant comme à sa mort. »

Une fois le Calife Abasside Ja’far al-Mansour a élevé la voix dans la mosquée du Prophète Salla Allâh ‘alayhi wa Salam, l’Imam Mâlik l’a sermonné de même en lui disant de baisser sa voix, et que la sacralité que les gens devaient avoir envers le Prophète de son vivant ne change pas après sa mort, c’est alors qu’il s’est tût.

al Madina

  • Ses rêves envers le Prophète

Abu Nu’aym dans al-Hilya rapporte d’après al-Muthana ibn Sa’id an-Nadîrî qu’il a dit : J’ai entendu Mâlik dire :

« Je n’ai pas passé une nuit sans que je ne vois le Messager d’Allâh Salla Allâh ‘alayhi wa Salam ».

Madina

  • La transmission de cet immense respect :

Muhammad Ibn al-Munkadir

L’Imam Mâlik disait : « J’allais à la rencontre de Muhammad ibn al-Munkadir, il ne se pouvait pas qu’on l’interroge à propos d’un Hadith sans qu’il ne se mette à pleurer jusqu’à qu’on fasse preuve de miséricorde à son égard»

Sharif Ja’far ibn Muhammad :

L’Imam Mâlik disait à son sujet : « Il aimait plaisanter et souriait beaucoup, mais lorsqu’on évoquait le Prophète en sa présence, son teint tendait vers le vert, il jaunissait. »

L’Imam Mâlik dit encore : « Je ne le voyais jamais évoquer le Hadith du Prophète sans être en état de pureté rituelle ».

Médine clouds

  • Le Messager d’Allâh parle de l’Imam de Médine

L’Imam Jalal ud-Dîn as-Suyuti a dit :

Le Hadith :

« Viendra un jour où les gens enfourcheront chameau accompliront de longue distance à la recherche de la science, ils ne trouveront pas de savant ayant plus de science que le savant de Médine. »

Nous voyons qu’il s’agit de Mâlik ibn Anas, et le Hadith cité est rapporté par Ahmad, at-Tirmidhi qui l’a rendu Hassan, ainsi qu’An-Nassa-î, al-Hakim dans al-Mustadrak qui l’a authentifié par le Hadith d’Abu Hurayra par voie Marfou’. » Tanwir al-Hawalik sharh Muwatta Malik de l’Imam Suyuti

  • Le témoignage des Salafs qu’il s’agissait bien de l’Imam Mâlik :

Ibn ‘Uyayna au sujet du Hadith d’Abu Hurayra : « Viendra un jour où les gens enfourcheront leur chameau accompliront de longues distances à la recherche de la science, ils ne trouveront pas de savant ayant plus de science que le savant de Médine.  » il a dit : Il s’agit de Mâlik. » (Tahdhib al-Kamal de l’Imam adh-Dhahabi, v27 p117)

Sufyân Ibn ‘Uyayna est un grand Mujtahid de l’époque des Salafs, de plus un contemporain de l’Imam Mâlik ibn Anas.

‘Abd ur-Razaq a dit : « Nous voyons qu’il s’agit de Mâlik ibn Anas », c’est-à-dire sur la parole « ils ne trouveront pas de savant ayant plus de science que le savant de Médine. » (Ibn Abi Hatim dans Jarh wa Ta’dil v1,p12)

L’Imam ‘Abd ur-Razaq est le grand Muhadith, l’auteur du Mussanaf, il était l’Imam d’Al-Bukhâri.

qu’Allâh leur accorde tous miséricorde

Un article bi idhni-llâh suivra spécifiquement sur ce Hadith

 

 

 

 

Ecole Malekite