Site d'introduction à l'Ecole Malikite en langue française :)

La parole du Sahabi – 6ème fondement

qawl Sahabi

Parole du Compagnon – 6ème fondement

(Qawl us-Sahâbi)

as-Sahabi = Compagnon au singulier

as-Sahaba = Compagnon au pluriel

  • Définition d’un Sahabi chez les savants du Hadith :

C’est celui qui a rencontré le Messager d’Allâh Salla Allâh ‘alayhi wa Salam, a cru en lui et est mort musulman, que sa fréquentation fut longue ou non.

  • Quand au savant des fondements (al-Ussuliyoune) :

La condition du Sahabi est que sa fréquentation avec le Prophète ‘alayhi Salât wa Salam fut de longue durée, et qu’il ait résidé près de lui Salla Allâh ‘alayhi wa Salam.

  • Définition de la parole d’un compagnon :

Il est visé par la parole du Sahabi, la fatwa du compagnon ou son école.

L’imam Mâlik voyait cela comme faisant parti de la Sunna, il l’a vu lorsque ‘Umar ibn ‘Abd al-‘Aziz voulait répandre la Sunna, il a réuni les jugements des Sahaba et leurs fatawa.

  • La place de la parole d’un compagnon chez les Malikites:

Pour l’ensemble des Ousouliyounes Malekites (savants des fondements du droit), la parole du Sahabi est un argument auprès de l’Imâm Mâlik, elle est tirée de son ouvrage al-Muwattâ, dans lequel se trouvent de nombreux décrets des Sahabas. Principalement les avis de ‘Umar ibn al-Khattâb et d’Ibn ‘Umar entre autre d’où l’appellation de l’école Malekite : al-Madrassa al-‘Umariyya « l’école ‘Umarienne » si on peut le traduire ainsi.

L’Imam al-Qarafi dit : « Quand à la parole du Sahabi, elle est un argument (Hujja) auprès de Mâlik, ainsi qu’ash-Shafi’i dans sa parole de longue date dans l’absolu » Tanqih al-Fuçul fi ‘ilm al-Ussul p111

  • Les conditions de la parole du Sahabi

al-Hijwî ath-Tha’âlibi dans son livre al-Fikr as-Sâmî évoque les conditions :

1. L’authenticité de la chaîne jusqu’au Sahabi

2. Que le Sahabi soit un savant parmi les Sahaba, comme les Califes (Abu Bakr, ‘Umar, ‘Uthman, ‘Ali, al-Hassan), et Mu’adh, Ubayy, ‘Abd Allâh ibn ‘Umar, Ibn ‘Abâss et d’autres, car cela est du ressort de l’Itjihâd…

3. Qu’elle ne contredise pas le Hadith Marfou’ tangible dans l’argumentation (as-Salih lil-Hujja), car dans ce cas le hadith prime et il n’y a pas lieu de faire d’analogie.

  • La parole du Sahabi face au hadith ahad

Pour l’Imâm Malik, étant donné que la parole d’un Sahabi est une partie de la Sunna, ainsi que le reflet d’une action du Prophète ‘alayhi Salat wa Salam ou d’une de ses paroles, face au Hadith rapporté par voie singulière, l’Imâm Mâlik confronte les deux et décide de ce qui est le plus prépondérant selon lui.

 

 

Ecole Malekite