Site d'introduction à l'Ecole Malikite en langue française :)

Istihssan (la Primauté) : 8ème fondements de l’école

IstihssanLa primauté (al Istihssân) : 8ème fondements de l’école Malekite


 

  • Définition linguistique :

L’istihssan signifie dans la langue, l’enclin vers une chose bien.

  • Définition terminologique :

C’est le renoncement du Mujtahid de l’usage exigé de l’analogie claire (Jilî) pour l’usage de l’analogie discrète (Khâfi), ou bien d’un jugement général (Hukm Kullî) pour un jugement exclusif (Hukm Instithnâ-ï) par la preuve la plus prépondérante.

Le Qâdî Abu Bakr Ibn al-‘Arabi a dit : « L’istihssan chez nous et chez les Hanafites : C’est l’application par la plus forte d’une des deux preuves… ».

 


exception

  • L’argument de l’Istihssân :

L’istihssâne est un argument de la Loi Sacrée pour l’Imam Mâlik, d’ailleurs il a dit : « L’Istihssâne est 9/10ème de la science ».

Ce qui est voulu par l’Istihssan est soit une analogie, qui est un argument de la loi sacré sur laquelle on se base, ou bien la préférence ou faire une exception sur une règle général par l’appuie d’une preuve coranique, ou prophétique, ou d’un consensus, ou ce qu’on considère légalement dans la loi sacré comme un intérêt général…


  • Cas de figure :

Le fait de manger ou boire par oubli en plein jour de Ramadan :

La règle établi est que le jeune est invalide par l’invalidité d’un de ses piliers, qui est de se retenir de toute nourriture, par contre il y a une exception à cette règle général pour ce cas précis, sur la base de ce texte prophétique rapporté par la voie d’Abu Hurayra d’après le Prophète Salla Allâh ‘alayhi wa Salam : « Celui qui a oublié alors qu’il est en état de jeune, alors qu’il a mangé et a bu, achèvera tout de même son jeûne, car c’est Allâh qui L’a nourri et L’a abreuvé. » tous l’ont rapporté à l’exception d’an-Nassâ-ï.

Ceci est la position de ceux qui n’imposent pas le rattrapage pour celui qui a mangé par oubli, contrairement aux Malekites.


  • Les sortes d’Istihssâne :

  • Al-Istihssan par consensus (bi l-Ijma‘)
  • Al-Istihssân intérêt général (bi l-Masâlih il-Mursala)
  • Al-Istihssân par la coutume (bi l-‘ourfi)
  • Al-Istihssân de l’abandon du minime pour le plus aisé (bi tarki al-yassir lil-tawsi‘a)
  • Al-Istihssân par l’action des gens de Médine (bi ‘Amali ahl ul-Madina)
  • Al-Istihssân par la prise en compte de l’avis divergent (bi Mura’ati l-Khilâf)

Plus tard in cha Allâh seront développé les types d’Istihssân, ainsi que la différence de l’Istihssân entre les Malekites et nos confrères Hanafites.

Ecole Malekite