Site d'introduction à l'Ecole Malikite en langue française :)

Ibn Khaldoun : L’expansion de l’école Malekite #3

Ibn Khaldoun : L’expansion de l’école Malekite #3

Dans la série #3 sur l’histoire de l’expansion de l’école Malekite, voici un 2ème article tiré de la Muqadima d’Ibn Khaldoun (ici pour lire le 1er : http://ecolemalekite.com/index.php/2015/12/08/348/)


tarikh ibn khaldoun

Les gens de Kairouan s’appliquèrent à l’étude d’al-Mudawanna, mais ceux d’Espagne adoptèrent al-‘Utbiya et al-Wadiha.

Ibn Abi Zayd -al-Qayrawani– résuma ensuite le contenu d’al-Mudawanna et d’al-Mukhtalita dans un traité qu’il intitula al-Mukhtassar (l’Abrégé), et Abou Sa’ïd el-Beradaï, légiste de Kairouan, en fit aussi un précis, == qu’il nomma at-Tahdhib (La refonte). Les docteurs de l’Ifrîqiya firent de ce livre la base de leur enseignement et laissèrent de côté tous les autres.

En Espagne, les professeurs adoptèrent al-‘Utbiya et rejetèrent al-Wadiha ainsi que les autres traités sur le même sujet. Les ‘Ulémas de l’école de Malik ont continué à composer des commentaires, des gloses et des recueils pour éclaircir le texte de ces livres, devenus classiques.

ifriqiya(carte empruntée à histoireislamique.wordpress.com)

En Ifriqiya (Tunisie, Lybie), Ibn Yunus, al-Lakhmi, Ibn Muhriz, at-Tunissi, Ibn Bachîr et autres docteurs de la même école ont composé beaucoup d’ouvrages sur al-Mudawanna, de même qu’en Espagne, Ibn Rushd et ses confrères ont écrit un grand nombre de traités sur al-‘Utbiya.

Ibn Abi Zayd -al-Qayrawani réunit en un seul volume intitulé Kitab en-Nawadir (livre de choses singulières) les questions, les points de controverse et les opinions qui se trouvent répandues dans les livres de jurisprudence classiques. Ce traité renferme toutes les opinions émises par les docteurs de l’école Malekite et le développement des principes qui se trouvent énoncés dans les traités fondamentaux. Ibn Yunus inséra la majeure partie d’An-Nawadir dans le livre qu’il composa sur al-Mudawanna.

Al-Anladalus

Aussi vit-on l’école Malekite déborder sur les deux pays (de l’Espagne et de la Mauritanie), et cet état de choses se maintint jusqu’à la chute des royaumes de Cordoue et de Kairouan. Ce fut postérieurement à ces
événements que les Maghrébins adoptèrent (définitivement) l’école de Malik.

On remarque dans l’école de Malik trois écoles (courants) différentes :

1. La premiere : celle de Kairouan, eut pour chef Sahnun, disciple d’Ibn el-Qacim.

2. La seconde : celle de Cordoue, eut pour fondateur Ibn Habîb, disciple de Malik,
de Mutarif, d’Ibn al-Mâjishoune et d’Asbagh.

3. La troisième : Etablie en Iraq par le Qadi Isma’ïl et par ses disciples.

bagdad

Baghdad, Iraq

Les Malekites d’Égypte suivirent l’école d’Iraq, dont ils avaient appris les doctrines sous la direction du Qadi ‘Abd ul-Wahab, qui avait quitté Baghdad vers la fin du 9eme siècle, pour se rendre dans leur pays. Il est vrai que depuis les temps d’Al-Harith Ibn Miskîn, d’Ibn Muyassir, d’Ibn al-Lahîb et d’Ibn Rachîk, le système de droit Malekite avait existé en Égypte, mais la domination des Rafidites et de la jurisprudence d’Ahl ul-Bayt l’avait empêché de se montrer.

à suivre in sha Allâh…

Ecole Malekite