Site d'introduction à l'Ecole Malikite en langue française :)

Moura’at al-Khilâf : 12ème fondement

intelligenceMoura’at al-Khilâf : 12ème fondement

La prise en compte de l’avis divergent (Moura’at al-Khilâf)


  • Définition linguistique :

Al-Mura‘â : c’est la sauvegarde et la continuité d’une chose.

Al-Khilâf : Le contraire de l’accord.

  • Définition terminologique :

Muhammad ibn ‘Abd as-Salam al-Harâwi at-Tunûsi a dit : « L’usage de chacune des deux preuves pour ce qu’il y a de prépondérant en elles ».

L’Imâm al-Qabâb a dit : « La réalité de Mura‘ate al-Khilâf est : Donner à chacune des deux preuves son jugement. »

  • Définition plus simplifié :

C’est la prépondérance que donne le Mujtahid à l’argument du divergent, en concédant son avis par nécessité.


  • L’argument de Mura‘ate al-Khilâf :

Ce fondement est spécifique à l’école Malikite, cependant certain Fuqaha ne l’ont pas pris en considération tel que le Qâdî ‘Iyâd, Ibn ‘Abd al-Barr.

Quand à ceux qui l’ont pris en considération figurent : l’Imâm Ibn Rushd, al-Qarafi, ash-Shatibi, al-Qabâb, Ibn ‘Abd as-Salam at-Tasouli.

Al-Muqrî dans ses Qawa’id a dit : « Parmi les fondements des Malekites est Mura’âte al-Khilâf ».

L’Imâm Ash-Shatibi a dit : « et Mura’ates al-Khilâf est un fondement de l’école de Mâlik, d’elle ont été bâties plusieurs affaires ».

Les savants approuvant Mura‘ate al-Khilâf comme fondement, argumentent par ce verset :

Allâh dit dans Son Livre Sacré :

« Ô les croyants! Ne profanez ni les rites du pèlerinage (dans les endroits sacrés) d’Allah, ni le mois sacré, ni les animaux de sacrifice, ni les guirlandes, ni ceux qui se dirigent vers la Maison sacrée cherchant de leur Seigneur grâce et agrément. » Sourate al-Mâ-ida verset 2

Dans la Sunna, ainsi dans les Fatawa des Sahabas les juristes ont trouvé des arguments de ce fondement.


  • Les conditions de Mura’ates al-Khilâf :

– Que la Mura‘ate al-Khilaf n’amène pas a délaisser l’école entièrement comme l’a dit Khâlil dans son livre « at-Tawdih ».

– Que la Mura‘ate al-Khilâf ne s’oppose pas à un consensus.

– Que l’avis divergent soit fort, s’il est faible il n’est pas pris en considération.

Ecole Malekite