Site d'introduction à l'Ecole Malikite en langue française :)

Al-Buhloul ibn Râshid (m. 183h)

Kairouan autrefois

Al-Buhloul ibn Râshid (m. 183h)

Al-Buhlul fait parti des Salaf as-Salih, il est surnommé Abu ‘Amru al-Hajrî al-Maghribi.

Il est né en l’an 128 de l’hégire, la même année que ‘Abd ar-Rahman ibn al-Qacim.

C’est un grand savant de Kairouan dont la dévotion l’a emporté sur l’enseignement, il est originaire de Tunisie. Il fait partie de la 1ère génération des Maghrébins parmi les disciples de l’Imam Malik ibn Anas, c’est l’un des précurseurs a avoir importé l’école Malekite en Afrique du nord.

  • Ses maîtres :

Il a appris auprès des grands Shouyoukhs de son temps tels que :

  • L’Imam Malik
  • Sufyan ath-Thawri
  • Al-Layth ibn Sa’d
  • ‘Abd ar-Rahman ibn Ziyâd ibn An’um
  • Yunus ibn Yazid
  • Mussa ibn ‘Ali ibn Rabâh
  • Harith ibn Nabhâne
  • Handhala ibn Abi Sufyan
  • Ses disciples :

  • Sahnoun
  • ‘Awn ibn Yussuf al-Khuza’i
  • Abi Zakarya Yahya ibn Sulayman al-Hufri
  • Yahya ibn Salam
  • ‘Abd Allâh ibn Maslama al-Qa’nabi
  • L’Imam Muslim
  • Son éminence dans la science et auprès des savants :

Al-Buhloul fait partie de la 1ère génération des disciples de Malik au Maghreb, il est également l’un des premiers à avoir répandu l’école Malekite au Maghreb.

Al-Qa’nabi dit à son sujet : « Il est un Watid parmi les Awtad du Maghreb »

Abu Ya’qub al-Barqi dit : « Al-Buhloul ibn Râshid était parmi les gens de mérite, de science et de scrupule, il était connu pour sa dévotion, et son effort de recherche (al-Ijtihâd) ».

Abu al-‘Arab dit : « Il était digne de confiance, il était habilité à l’Ijtihad (Mujtahid), très scrupuleux, il n’y a pas de doute sur le fait que ses invocations étaient exaucées, il avait beaucoup de science ».

Adh-Dhahabi : « Le Faqih […] il était véridique, atteignant le degré de l’ijtihad […] ayant un large savoir ».

Il dit aussi : « al-Buhloul est un Faqih dont la dévotion l’a emporté sur lui ».

Car lorsque les gens avaient besoin de lui pour la science, il préférait se dévouer à l’adoration.

Abu Sa’id al-Hadâd dit : « Il n’y avait pas dans ce pays (Kairouan) plus pratiquants la Sunna que deux personnes : al-Buhloul en son temps, et Sahnoun également à son époque ».

Abu Hâtim a dit : « Il est digne de confiance, il n’a pas de défauts (dans le hadith) ».

Al-‘Uqayli a dit : « Il est le Shaykh des Maghrébins, il n’a pas de défauts ».

Abu Bakr ‘Abd Allâh ibn Muhammad al-Maliki dit : « Son mérite est bien au dessus des mots ».


L’Imam Malik avait une grande considération pour lui, il l’appelait le dévot, parfois il renvoyait à lui ceux qui cherchaient la fatwa.

Il a écouté la transmission orale du Muwatta d’après ‘Ali ibn Ziyâd et Ibn Ghânim.

Il a rapporté le grand Jami’ de Sufyan -ath-Thawri-d’après ‘Ali ibn Ziyâd d’après Sufyan

C’était aussi un grand érudit d’al-Qayrawan (Kairouan), un pieu très attaché à la tradition Prophétique (as-Sunna). Sa piété a fait parler de lui jusqu’à la région du Khurassan au point que des personnes de Samarqand lui demandaient des invocations.

Il a rédigé un ouvrage dans le droit intitulé : « Diwan fi al-Fiqh » il plus connu par Kitab al-Jami’.


Il y a de nombreuse anecdotes sur Al-Buhlul, le Qâdî ‘Iyad dans Tartib al-Madarik ainsi qu’Abu al-‘Arab dans Tabaqat ‘Ulama al-Ifriqiya se sont étendus à son sujet.


Il est décédé en l’an 183 de l’hégire, il est enterré à Kairouan, à Bâb Salam.

Ecole Malekite