Site d'introduction à l'Ecole Malikite en langue française :)

Définition d’Ussul ul-Fiqh

Définition d’Ussul ul-Fiqh

Définition d’Ussul ul-Fiqh : Linguistiquement et dans la terminologiebook

  • Définition d’al-Asl (Le fondement) -al-asl est le singulier d’al-Ussul-

Dans la langue :

Al-Asl (le fondement) s’applique à ce qui sert de base à une construction, que la construction soit physique ou métaphorique.

Dans le Mu’jam al-Wassit, il est dit : « Le fondement d’une chose, sa base qui la fait tenir, et son origine d’où il émane… »

Al-Ussul (les fondements) : Les fondements des sciences : Ses règles (ses outils) qui nous servent de base de construction.

Dans la terminologie :

L’Asl (le fondement) s’applique sur l’un des cinq sens que voici :

  1. Le Dalil (la preuve) : Tel que la parole des Fuqahas : « le fondement dans l’obligation de la Salat est la parole d’Allâh exalté Soit-Il : « Aqimou as-Salat » c’est-à-dire que la preuve de l’obligation de la prière est ce verset.
  2. Une règle générale (al-Qâ3ida al-Kulliya) : Par exemple comme le fait que l’Islam repose sur cinq fondements, c’est-à-dire ses bases, et nul préjudice, ni dommage est une base parmi les fondement de la Loi Sacrée (La darar wa la Dirar Açl min Usul ash-Shari’a), c’est-à-dire une base parmi les bases de la Loi Sacrée.
  3. Ar-Rajahane (la prépondérance) : Tel que leurs paroles, le fondement de la parole est son sens réel (al-Asl fi al-Kalam al-Haqiqa), c’est-à-dire le prépondérant pour celui qui entend une parole est son sens réel et non son sens métaphorique.
  4. Une affaire sur laquelle on use de l’analogie (al-Mas-ala al-muqayiss ‘alayhâ) : Comme leurs paroles : La fermentation est la base d’an-Nabid (une boisson enivrante des arabes d’antan à base de dattes fermenté et autre).
  5. Al-Mustaç-hab : Il se dit de celui qui est sûr et certain de sa pureté et doute d’une souillure accidentelle « la base est la propreté », et c’est ainsi qu’il se dit pour une impureté sur un vêtement ou bien sur un lieu, on applique alors la règle « la base sur les choses est la pureté »

Quand à son sens voulu dans la science des fondements de la jurisprudence (Usul ul-Fiqh) c’est : « La preuve par laquelle on bâti les jugements juridiques ».


 

  • La définition du Fiqh :

Linguistiquement :

C’est la science d’une chose, sa compréhension, la perspicacité, et le sens dominant concerne la science religieuse… (al-Qamouss al-Muhit, Fayruz Abâdi, 1614)

Dans la terminologie :

Le fiqh est : « Le savoir des jugements juridiques de la science sacrée appliqué, acquise avec ses preuves détaillées » (de Miftah al-Wusul fi ‘Ilm al-Usul de Muhammad Tayyib al-Fâssi, dupliqué de l’Imam al-Baydawi dans al-Minhaj)

Al-Qarafi a dit concernant la définition du Fiqh : « C’est la science des jugements juridiques de la science sacrée appliqué avec les preuves » (Tanqih al-Fusul fi ‘Ilm al-Usul p12)


 

  • Définition d’Usul ul-Fiqh :

« C’est la science des bases juridiques d’où émane la recherche menant à l’extraction (l’Istinbât) des jugements juridiques de la Loi Sacrée qu’on applique par ses preuves détaillées. » (Dr Wahba az-Zuhaylli, Usul ul-Fiqh al-Islami p24 v1)

Sur l’Ussul ul-Fiqh, Al-Bâjqanî dans al-Madkhal a dit :

« Il s’agit des bases générales qui nous aident dans la connaissance des états des preuves, et la voie de leurs preuves sur les jugements de la Loi Sacrée, ou bien des décrets extraits du Livre et de la Sunna, et de la langue arabe d’où sont passé au cribles les preuves détaillées, sur l’extraction des jugements des branches juridiques par la perception de la Loi Sacrée, qui sont le Livre et la Sunna, le consensus de la Oumma, le consensus des gens de Médine, l’Istis-hab, l’analogie, l’intérêt général, l’Istihçane, la coutume, sad ad-Dhara-i’. » (al-Madkhal ila Usul ul-Fiqh al-Mâliki, p30)

 

Ecole Malekite