Site d'introduction à l'Ecole Malikite en langue française :)

Biographies : Les Maghrébins élèves de Malik (Al-Maghariba)

kairouan_bab-djelladine_1920Biographies : Les Maghrébins (Al-Maghariba)

La génération des Maghrébins parmi les élèves et compagnons de l’Imam Malik ibn Anas est principalement basée sur Tarbib al-Madarik du Qâdî ‘Iyâd, ainsi que Siyar a’lam Nubala, Shajarat Nur uz-Zakiyya, ad-Dibâj al-Madhab etc…

Trois biographies des Maghrébins ont déjà été publiées sur le site que voici 😉 :

Suivra in cha Allâh une biographie à part d’Assad ibn ul-Furat 🙂


Tunis_mosque_1899

Shuqrane ibn ‘Ali al-Qayrawâni (m.186h)

Il s’agit de Shuqrane ibn ‘Ali, son surnom est Abu ‘Ali al-Qayrawani al-Ifriqi, al-Maghribi, al-Fardi (le savant de l’héritage)

Ses élèves :

  • Sahnoune ibn Sa’id
  • ‘Awn ibn Yussuf
  • Abu al-Fayd Thawbane connu sous Dhû al-Nûn al-Misri.

Shouqrane faisait partie des éminents élèves de Malik parmi les maghrébins. Il est surtout célèbre pour sa maîtrise de la science de l’héritage (al-Farâ-id). Il réunissait à la fois la science et le scrupule.

 Abu al-‘Arab at-Tamimi a dit :

« Il était parmi les gens vertueux, religieux, pouvant réaliser l’Ijtihad. Il était l’acolyte d’al-Buhloul ibn Rashid, c’était un expert dans la science de l’héritage, il a d’ailleurs écrit un ouvrage que nous ne trouvons pas auprès de nos savants… Il est digne de confiance, sûr ».

Ibn al-Athir dit qu’il était un Fâqih.

Il est décédé en l’an 186 de l’hégire, il fut enterré à Bab Salam.


Bazar Tunis

‘Abd Allâh ibn ‘Umar ibn Ghânam ar-Ri’yanî (m. 190h)

Il s’agit de ‘Abd Allâh ibn ‘Umar ibn Ghânam ibn Sharahbîl ibn Thawban, son surnom est Abu ‘Abd ur-Rahman ar-Ri’yani al-Maghribi al-Ifriqi.

Il est né en l’an 128 de l’hégire dans la ville de Kairouan en Tunisie. D’ailleurs, il est né la même nuit qu’al-Bouhloul ibn Rashid.

Ses maîtres :

  • ‘Abd ar-Rahman ibn Ziyad
  • Isrâ-il ibn Yunus
  • Dawoud ibn Qayss al-Farâ
  • Malik ibn Anas

Ses élèves :

  • Al-Qa’nabi
  • ‘Abd ur-Rahman ibn al-Qacim et d’autres.

Ibn Ghanam fait partie des Fuqahas de l’école Malekite au Maghreb, il fait partie de ceux qui ont propagé l’école Malekite dans cette région, sa science était célèbre.

Al-Maliki a dit :

« Sa vertu, sa science, son scrupule, sont tellement célèbres qu’on ne le présente plus. »

Assad ibn al-Furat disait de lui que c’était un Faqih.

Abu ‘Ali ibn Abi Sa’id dit :

« Ibn Ghanam était un homme complet, un guide, un érudit ».

Il avait un rapport particulier avec l’Imam Malik. Lorsqu’il venait le voir, l’Imam Malik le faisait s’asseoir prêt de lui et lui demandait des nouvelles du Maghreb.

La particularité d’Ibn Ghanam est qu’il maîtrisait tout aussi bien l’école Hanafite que l’école Malekite, d’ailleurs, il enseignait ces deux écoles de droit à Kairouan. Cependant son lien était plus fort pour l’école Malekite, dans une anecdote que rapporte as-Sahnoun, ibn Ghanam dit à quelqu’un qui leur enseignait le Muwatta :

« J’ai fréquenté des dévots plein de scrupule, tel que Sufyan, mais je n’ai pas vu plus scrupuleux que Malik ».

Ses ouvrages :

  • Les auditions de Malik
  • Les réponses de Malik sur le Jugement (al-Qada)

Il est décédé en l’an 190 de l’hégire, l’Emir d’al-Ifriqiya (la Tripolitaine) Ibrahim Ibn al-Aghlab a prié sur lui, il fut enterré à Bab Nafi’.

Ibn Wahb fut très chagriné par son décès.


Saqlâne ibn Ziyâd al-Hamadani (m.193h)

Il s’agit de Saqlân ibn Ziyad al-Hamadani al-Qayrawani.

Ses élèves : Abu Sulayman Zayd ibn Sulayman et d’autres.

Il était des compagnons de Malik parmi les maghrébins et de la génération d’al-Bouhloul ibn Rashid.

Son disciple Abu Sinan dit de lui :

« Saqlane était un Imam parmi les savants musulmans et une source sûre pour ce qu’il rapportait par audition ».

Saqlane fait parti des Fuqahas ayant réuni la science et l’application, il disait :

« Nous avons plus besoin d’un petit peu d’Adab (bonne manière, éducation), que de beaucoup de science. »

Son décès :

Il est mort en l’an 193 de l’hégire, dans l’ouvrage Husn al-Muhâdara évoque l’an 191 de l’hégire.


kairouan

‘Anbassa ibn Khârija Abu Khârija al-Ghâfiqi (m.210h)

Il s’agit de ‘Anbassa ibn Khârija Abu Khârija al-Ghafiqi at-Tunussi as-Sfaxi (de Sfax en Tunisie).

On le surnomme aussi Abu Khalid.

Ses maîtres :

  • Malik
  • Sufyan ath-Thawri
  • Al-Layht ibn Saad
  • Al-Lyassi’ ibn Hamid
  • ‘Abd Allâh ibn Wahb
  • al-Mughira ibn ‘Abd ar-Rahman al-Makhzoumi
  • Sufyan ibn ‘Uyayna

Ses élèves :

  • Al-Buhloul ibn Rashid
  • Ainsi que de nombreux autres dans la Tripolitaine

‘Anbassa ibn Kharija était parmi les érudits de Kairouan, qui ont maîtrisé à la fois le fiqh ainsi que la science du Hadith, il était savant des points de divergences entre les érudits.

Al-Maliki a dit :

« Il était un shaykh bienfaisant, connaisseur des points de divergences… polyvalent dans la science du Hadith et du Fiqh, l’adoration, la langue arabe et autres. »

Il a acquis un grand respect auprès de ses pairs, au point que Sahnoun, lorsqu’on posait une question en sa présence, redirigeait le questionneur vers ‘Anbassa.

Abu Sa’id ibn Yunuss a dit : « C’est un homme célèbre parmi les Maghrébins ».

Cependant, les biographes rapportent que sa dévotion et son ascétisme l’ont emporté sur sa science.

Il est décédé en l’an 210 de l’hégire, à l’âge de 86 ans.

Ecole Malekite