Site d'introduction à l'Ecole Malikite en langue française :)

Chapitre : Les actes déconseillés de la Salât (Makruhate as-Salat)

Chapitre : Les actes déconseillés de la Salât (Makruhate as-Salat)

reflechi

Bâb : Makrouhâte as-Salât

L’Imam al-‘Ashmawi dit :

-L’invocation après -Takbirat ul-Ihrâm- et avant la récitation -de la Sourate-

-L’invocation lors de la Fatiha et lors de la Sourate

-L’invocation en inclinaison (ar-Ruku’) et avant le 1er Tashahoud

-Le fait que le fidèle invoque -pendant Tashahoud- alors que l’Imam a fait le Salam Final

-La prosternation sur des habits (ath-Thiyâb) et sur des choses pouvant divertir (al-Bussuti) et ce qui est semblable, contrairement au tapis de nattes (al-Hassir) la prosternation n’y est pas déconseillée cependant la délaisser est meilleur, et la prosternation sur la terre est préférable.

Parmi ce qui est également déconseillé :

  • Se prosterner sur un pli de son Turban (as-Sujud ‘ala Kuwri ‘Imamâtihi) ou l’extrémité de sa manche, ou de son vêtement.
  • La récitation en inclinaison (ar-Ruku’) et en prosternation (as-Sujud)
  • Invoquer en langue étrangère lorsque l’on peut le faire en arabe. (Du-‘a bi al-A’jamiyya)
  • Le fait de bouger pendant la Salât (al-Iltifâte)
  • S’entremêler les doigts (Tashbiku Assabi’ahu) et les craquer (Farqa‘atuha)
  • Mettre sa main sur sa ceinture (Wad‘u yadayh ‘ala Khassiratuhu)
  • S’accroupir (Iq‘a-ühu)
  • Fermer ses yeux (Taghmidu ‘Aynayh)
  • Mettre son pied sur l’autre (Wad‘u Qadamihi ‘ala al-Akhar)
  • Le fait de penser à une chose mondaine (Tafkiru ‘ala Amri ad-Dunyawi)
  • Porter une chose dans son vêtement (Kamihi) ou l’avoir dans sa bouche (Famihi)
  • Jouer avec sa barbe (‘Abatha bi-Lahyatihi).

L’avis de la majorité concernant la prononciation de la « Basmalla : (Bismillahi r-Rahmani r-Rahim) » et « at-Ta‘awudh (A‘udhu Billâhi mine ash-Shayttani r-Rajim) » est qu’elle est déconseillée lors de la Salât obligatoire, mais pas dans la Nafila « la prière surérogatoire », il est rapporté d’après Malik que cela est autorisé, quant à Ibn Maslama il rapporte que c’est recommandé (Mandoub), Ibn Nafi’ par contre voit cela comme étant obligatoire.

Quiconque aura accompli un de ces déconseillés, cela sera réprouvé pour lui, cependant cela n’annulera pas la Salât (là Tubtilu Salât).

Ecole Malekite