Site d'introduction à l'Ecole Malikite en langue française :)

Ce qui est préférable & ce qui corrompt la Salât

Ce qui est préférable & ce qui corrompt la Salât

prière vendredi

Chapitre : Ce qui est préférable pour la Salât

Bâb : Mandoubâte as-Salât

Il est préférable pour le responsable (al-Mukallaf), qu’il accomplisse des prières surérogatoires (ane yatanaffal) :

  • Avant et après adh-Dhuhur
  • Avant al-‘Asr
  • Après al-Maghrib

Il est préférable qu’il ajoute des surérogatoires après al-Maghrib, tout ceci n’est pas obligatoire mais relève plutôt de ce qui est bien à accomplir (al-Istihbâb).

De même il est bien de faire :

  • Ad-Duha
  • At-Tarawih
  • Tahiyyat ul-Masjid
  • Ash-Shaf’ qui est au minimum deux unités de prière.
  • Al-Witr est une unité de prière, et ceci est une Sunna Mu-akadda.

Le fait de réciter pour « ash-Shaf’ » et « al-Witr » de façon audible (Jahrane)

Réciter après Oum al-Quran (c-à-d : la Fatiha) dans la 1ère unité de prière : « Sabih Isma Rabbika al-A‘la »

Réciter après Oum al-Quran (c-à-d : la Fatiha) pour la seconde unité de prière « Qul ya ayyuha al-Kâfiroune »

Réciter pour al-Witr après Oum al-Quran : « Qul Huwa Allâhu Ahad ».

Les deux unités de prières pour al-Fajr sont parmi les méritoires (Raghâ-ïb), et il fut dit qu’elles sont une Sunna (plus recommandée que Raghâ-ib), on lit à voix basse seulement la Fatiha.

Et Allâh est plus Savant. Wa llâhu a‘lam.


Chapitre : Ce qui corrompt la Salât

Namaz

Bâb : Mufssidâte as-Salât

La prière se corrompt par :

  • Le rire volontaire ou involontaire (Bi-Dahki ‘Amdâne aw Sahwâne).
  • Par une prosternation de réparation (Sujud as-Sahw) faite dans une prière surérogatoire.
  • Pour une unité de prière ajoutée volontairement ou une prosternation en plus dans la Salât.
  • Par le fait de manger et de boire.
  • Par le fait de parler volontairement à part pour rectifier une Salât, sinon le fait de trop parler annule la prière.
  • Soupirer volontairement.
  • Par une souillure accidentelle.
  • Se rappeler d’une prière manquée.
  • Vomir si c’est fait volontairement.
  • Ajouter involontairement au-delà de quatre unités de prière que ce soit une prière à 4 ou 3 unités.
  • Ajouter deux unités de prières pour une prière à 2 unités de prière.
  • Entrer dans la prière avec l’Imam lors de la prosternation précédant une prosternation de réparation Qabli ou Ba‘di, s’il n’a pas déjà accompli avec eux une unité de prière.
  • En délaissant une prosternation de réparation Qabli, si le cas est en raison de l’oubli de 3 actes recommandés (as-Sunane) -dans la Salat- alors qu’un long moment s’est écoulé (après être sorti de la prière).

Et Allâh est plus savant. Wa llâhu a‘lam.

 

Ecole Malekite