Site d'introduction à l'Ecole Malikite en langue française :)

La prosternation de réparation due à une inattention (Sujud as-Sahw)

Chapitre : La prosternation de réparation dû à une inattention (Sujud as-Sahw)

Bâb : Sujud as-Sahw

old mekkah

La prosternation de réparation due à une inattention (Sujud as-Sahw), correspond au fait d’accomplir deux prosternations avant le Salam final, dans le cas où :

  • Il a oublié une Sounna Mu-akadda : il accomplira donc un Tashahoud et fera le Salam à la fin.
  • S’il a rajouté par contre une prosternation après le Salam,
  • ou s’il a commis un oubli et un rajout à la fois, il accomplira une prosternation avant le Salam final, car les manquements l’emportent sur les rajouts.

L’inattentif (as-Sahiyy) dans la Salât est de trois catégories :

1.       Tantôt, il oublie à cause d’un manquement dans une obligation (Târatane yaçhu ‘an Naqssi Fardine) parmi les actes obligatoires de sa Salât, ce qui ne peut être rectifié par une prosternation de réparation. Dans ce cas, il lui est nécessaire de refaire -son acte obligatoire manqué-. S’il ne s’en souvient pas après le Salam final, et que le temps écoulé est long alors sa Salât est invalide, il devra donc la refaire.

2.       Tantôt, il oublie un acte méritoire (Fadila) parmi les actes méritoires de sa Salât comme al-Qunût, ou Rabbana wa laka l-Hamdu, ou bien un Takbir, et ce qui est semblable il n’a pas à faire de prosternation -de réparation- pour ces choses-là. S’il s’est prosterné avant d’avoir fait son Salam final, alors sa Salât est invalide et il devra de la refaire.

3.       Tantôt, il oublie une Sunna (un acte recommandé) parmi les Sunanes de sa Salat, tel que la Sourate avec Oumi l-Qurân (la Fatiha), ou bien deux Takbir, ou deux Tashahoud, ou bien l’assise pour les deux -Tashahoud-, et ce qui est semblable. Pour cela; il doit faire une prosternation de réparation pour un manquement et ce, même s’il s’est souvenu de ce manquement un mois après sa Salât ou même s’il a fait devancer la prosternation de réparation al-Ba‘di (les deux prosternations après le Salam Final) ou qu’il a reporté la prosternation de réparation al-Qabli (les deux prosternations avant le Salam Final). Ceci est toléré à son encontre et sa Salât n’est pas invalide en conséquence selon l’avis de la majorité.

Et celui qui ne sait pas s’il a prié trois, ou bien deux, il se basera sur le nombre minimum, et accomplira ce sur quoi il doute et ensuite se prosternera après son Salam Final.

Et Allâh est plus Savant. Wa llâhu a‘lam.

Ecole Malekite