Site d'introduction à l'Ecole Malikite en langue française :)

Chapitre : La prière funéraire (Salat al-Jinaza)

Chapitre : La prière funéraire

Bâb : Salât al-Jinâza

Salat jinaza

L’Imam al-‘Ashmawi dit :

La Salât al-Jinâza est une obligation d’ordre collective (fard ‘ala al-Kifâya).

Elle est constituée de 4 piliers :

  1. L’intention (an-Niyya)
  2. 4 Takbir
  3. Le fait d’invoquer entre ces 4 -Takbir-
  4. Le Salam Final et invoquer ce qu’il lui souhaite -de bien-. D’ailleurs Ibn Abi Zayd (al-Qayrawani) a excellé dans sa Rissala en précisant qu’il faut dire :

« al-Hamdu Lillâhi al-ladhî amâta wa Ahyâ, wa al-Hamdu Lillâh al-ladhî yuhyî al-Mawtâ lahu al-‘Adhâma wa l-Kibriyâ wa l-Mulk wa l-Qudra awa as-Sanâ-u wa huwa ‘ala Kulli Shay-in Qadîr

Allâhoumma Salli ‘ala Muhammad wa ‘ala Âli Muhammad kamâ Salayta wa Rahimta wa Barakta ‘ala Ibrâhim wa ‘ala Âli Ibrâhim fi al-‘Âlamine innaka Hamidune Majîd

Allâhouma Innâ Nastajîru bi-Habl Jawârak lahu, innaka Dhû Wafâ wa Dhima wa Arhamhu wa ‘Fu ‘Anhu wa ‘Âfihi wa Akrim nuzulahu wa wassi’ Madkhalahu, wa Aghssilhu bi-mâ-ïne wa Thalji wa Naqqihi min ad-Dhunubi wa l-Khattâya kamâ yunaqqa ath-Thawbu l-Abyad min ad-Danass wa Abdalhu Dârane Khayra min Dârihi wa Ahla Khayrane min Ahlihi wa Zawjâ Khayrane min Zawjihi,

Allâhoumma in Kâna Muhssinane fâ-Zid fi Ihssânihi, wa ine Kâna Mussiy-ane fatajâwaz ‘ane Sayyi-âtihi

Allâhoumma qad nazla bika wa anta khayra manzoule bihi faqiru ila rahmatika wa an’ta Ghaniyyu ‘an ‘Adhabihi

Allâhoumma Thabith ‘inda al-Maç-ala Man-tiqâhu wa la tabtalihi fi Qabrihi bimâ la Taqata lahu bihi wa Alhiqhu bi-Nabiyyihi Muhammad Salla Allâh ‘alayhi wa Sallam

Allâhoumma là Tahrimnâ Ajrahu wa la Taftinnâ ba’dahu »

On dit cela après chaque Takbir.

  • Après le 4ème Takbir on dira :

« Allâhoumma ghfir li-hayyinâ wa mayyitinâ wa hâdirinâ wa ghâ-ïbinâ wa saghirinâ wa kabirinâ wa dhakarinâ wa unthanâ. innaka ta‘lamu mutaqallabanâ wa mathwanâ waghfir lanâ wa li-walidinâ wa li-mane sabaqanâ bi l-imâne maghfiratane ‘azmane wa li l-muslimîna wa l-muslimâte wa ‘l-mue-minîna wa l-mue-minâti l-ahyâ-i minhum wa l-amwât.

Allâhoumma mane ahyaytahu minnâ fâ-ahyihi ‘ala l-imâne wa mane tawafaytahu minâ fatawaffahu ‘ala l-islâm wa as‘idnâ biliqâ-ika wa tayyibnâ lil-mawti wa tayyibhu lanâ wa j‘al fiihi rahatanâ wa masarratinâ »

Après cela, il dira le Salam Final.


  • S’il s’agit d’une prière sur une femme -défunte-, alors tu diras : « Allahoummâ innahâ Umatuka » puis tu l’évoqueras –dans l’invocation- au féminin, en ne disant pas « wa Abdilhlâ zawjâne khayrane min Zawjihâ » car il se peut qu’elle soit l’épouse de son mari au paradis, et les femmes du paradis sont réservées à leurs époux et ne désirent pas être remplacées.
  • Si tu arrives à rattraper une Jinâza, sans que tu saches s’il s’agit d’un homme ou d’une femme, alors tu diras : « Allâhoumma innâhâ nasmatouka » puis tu l’évoqueras au féminin car cette mention -en arabe- englobe tant l’homme que la femme.
  • Si par contre, la Salât est sur un enfant, tu diras ce qui a précédé avec l’intention, les Takbir, et l’invocation, sauf qu’il est préférable dans ce cas de dire après la glorification d’Allâh et la Salât sur l’Envoyé Salla Allâh ‘alayhi wa Sallam :

« Allâhoumma innahu ‘abduka, ij-‘alhu li-walidayh salfâne wa dhukhrâne wa fartâne wa ajrâne wa thaqil bihi mawâzinahoumâ wa a‘dhîm bihi Ajourahoumâ wa la tahrimnâ wa iyyâhoumâ ajrahu wa la taftinâ wa iyyahoumâ ba‘dahu

Allâhoummâ Al-hiqhi bi-sâlihi salaf il-mue-minîn fî Kafâla Ibrâhim wa Abdalahu Dârane Khayrâne min Dârihi wa Ahlane Khayrane min Ahlihi wa ‘Âfihi min Fitnat al-Qabr wa min ‘Adhâb Jahannam »

Tu diras cela après chaque Takbir, et après la 4ème tu diras :

« Allâhoummâ ighfir li-Asloufinâ wa Afrâtinâ wa li-mane Sabaqânâ bi l-Imâne

Allâhoumma man Ahyaytahu minnâ fa Ahyihi ‘ala l-Imâne wa man tawaffaytahu minnâ fatawaffahu ‘ala al-Islâm wa ghfir lil-Muslimîne wa l-Muslimâti wa l-Mue-mîna wa l-Mue-minâte, al-Ahyâ-Ï minhum wa al-Amwâte »

Puis tu feras le Salam final.

Et Allâh est plus Savant, wa llâhu a‘lam.

 

Ecole Malekite